CMN
La Gloire de Notre Salut 21

21. COMMENT OUVRE-T-ON SON COEUR?

Comment lui ouvrir notre coeur? C'est comparable à la déclaration d'amour d'un jeune homme envers la jeune fille. Elle entend ses paroles avec ses oreilles, réfléchit avec son intelligence, se décide avec son coeur, réagit avec sa volonté, et répond en disant oui avec sa bouche (Amos 3:3). Le Seigneur fait ainsi avec nous. Il nous dit: "Mon fils, ma fille, donne-moi ton coeur." (Proverbes 23:26) Nous entendons cela avec nos oreilles, nous comprenons avec notre intelligence, nous décidons avec notre coeur, notre volonté agit et répond de notre bouche.
En 1954, lorsque j'ai visité une mission à l'est du Transvaal, j'ai dû demander au chef de la tribu la permission de m'adresser à son peuple. En parlant avec lui, j'ai remarqué trois huttes presque terminées. Elles étaient entourées d'un mur de torchis, avec une ouverture donnant accès. Quand le chef a réalisé que j'étais intéressé par ces habitations, il m'a dit: "C'est ma nouvelle maison, est-ce que vous aimeriez la voir?"
Pendant que nous avancions il s'est brusquement arrêté et il a dit: "Laisse-moi frapper afin qu'ils nous ouvrent la porte." J'ai pensé: "Nous sommes encore à quelques mètres et son bras n'est pas assez long. Ce mur de boue ne laisse pas passer le son d'une voix. D'ailleurs, une ouverture existe déjà dans le mur. A quoi cela sert-il de demander l'ouverture d'un endroit déjà ouvert?"
Il se tint debout et s'exprima dans sa propre langue: "Le chef et le pasteur sont là, est-ce qu'ils peuvent entrer?" Quelqu'un de l'intérieur a répondu: "Le Chef et le pasteur peuvent entrer." Puis le chef s'est tourné vers moi et m'a dit: "Ils nous ont ouvert. Maintenant, nous pouvons entrer." La chef avait frappé et obtenue l'entrée par la parole. En cet instant, le verset d'Apocalypse 3:20 est devenue beaucoup plus clair pour moi qu'auparavant. Le Seigneur parle par sa parole et attend notre réponse. En lui parlant nous devons répondre (Apocalypse 22:17) et notre réponse c'est de priér.
Dieu parle et c'est à nous de répondre. Il pouvait peut-être nous dire: "Revenez à moi, enfants volages, je vous guérirai de votre trahison!" Nous pouvons répondre: "Nous voici, nous venons à toi, car c'est toi, Seigneur, qui est notre Dieu." (Jérémie 3:22) Peut-être reviendrez-vous à Dieu comme le fils perdu, quand il a dit à son père: "Mon pére, j'ai péché contre Dieu et contre toi, je ne suis plus digne que tu me regardes comme ton fils." (Luc 15:21) Notre Père céleste nous accueillera et fêtera notre retour à la maison (Luc 15:22-32). Nos pouvons aussi revenir à Dieu, comme le père de ce garçon habité d'un esprit mauvais, et qui dit à Jésus: "Je crois, aide-moi car j'ai de la peine à croire!" (Marc 9:24)
Si votre foi est défaillante et si votre désir est hésitant, venez quand même à Jésus. Matthieu 12:20 nous dit: "Il ne cassera pas le roseau courbé et n'éteindra pas la lampe dont la lumière faiblit." Ne hésitez pas si vous sentez que vous ne méritez pas d'être sauvé parce que vous avez trop péché; venez quand même. Ecoutez cet appel encourageant: "Venez donc, dit le Seigneur, nous allons nous expliquer. Si vos crimes ont la teinte du sang, peuvent-ils devenir blancs comme neige? S'ils sont rouge vermillon, peuvent-ils prendre la blancheur de la laine? " (Ésaïe 1:18)
Jésus a dit: "Venez à moi vous tous qui êtes fatigués de porter un lourd fardeau et je vous donnerai le repos." (Matthieu 11:28) Patiemment, il attend peut-être toujours votre réponse. A qui d'autre pourrions-nous aller? Jésus a les paroles qui donnent la vie éternelle (Jean 6:68). Sommes-nous prêts à déclarer, comme l'apôtre Pierre: "Maintenant, nous croyons et nous savons que tu es le Saint venu de Dieu." (Jean 6:69) Toute langue proclamera que Jésus-Christ est Seigneur (Philippiens 2:11). L'Écriture Sainte dit: "Celui qui croit au Fils a la vie éternelle; celui qui désobéit au Fils n'aura pas cette vie, mais il reste exposé à la colère de Dieu." (Jean 3:36)
Comment arrive-t-on à croire que Jésus-Christ est le fils unique du Dieu vivant? (Jean 3:16) Dans Matthieu 16:15-17, il nous est relaté le dialogue entre le Seigneur et ses disciples: "Et vous, qui dites-vous que je suis?" Ce fut Simon Pierre qui lui répondit: "Tu es le Messie, le Fils du Dieu vivant." En réponse, Jésus lui dit: "Tu es heureux, Simon fils de Jean, car ce n'est pas un être humain qui t'a révélé cette vérité, mais mon Père qui est dans les cieux." L'apôtre Paul écrit: "Et personne ne peut déclarer: 'Jésus est le Seigneur!', s'il n'est pas guidé par le Saint-Esprit." (1 Corinthiens 12:3) En effet, c'est le Saint-Esprit qui fait de nous des enfants de Dieu, et nous rend capables d'appeler Dieu: "Abba! Père!" (Romains 8:15) Crier à Dieu, c'est aussi le prier.
Nous pouvons le prier avec le coeur repentant du percepteur qui suppliait: "Ô Dieu, aie pitié de moi, qui suis un pécheur." (Luc 18:13) Par cette attitude, il reconnaissait qu'il était un pécheur perdu (Jean 3:3,6), ainsi que son besoin d'un Sauveur (1 Jean 5:12). Il a confessé tous ses péchés au Seigneur, et il est rentré chez lui pardonné (Psaumes 32:5; Proverbes 28:13; 1 Jean 1:7-10). Et parce que Christ personnifie la grâce de Dieu, on peut dire que le percepteur a accepté Jésus Christ comme son Sauveur.
Il n'existe pas de formule précise pour se repentir. Il est important de savoir que personne ne peut venir à Jésus, si le Pére ne l'attire (Jean 6:44). Et le Seigneur ne repoussera jamais celui qui vient à Lui (Jean 6:37). Personne ne nous ravira de sa main (Jean 10:28,29). Ce témoignage c'est la vérité (Psaume 119:160).